Textes

Tellement

 

Il est là juste devant moi

Je lui souris

Je reste de marbre

Je reste sans voix

Le cœur sans vie,

Au bord des larmes

De n’oser lui dire

Trop peur de lui avouer

Que je l’aime

Que je l’aime

Que je l’aime tant

Simplement

 

Pourtant j’ai le cœur qui bat

Qui sait bien

Qu’il n’y a que lui

C’est plus fort que moi

Comme à chaque fois

Je m’interdis

Je n’ai jamais su le dire

Trop peur de lui avouer

Que je l’aime

Que je l’aime

Que je l’aime

Tout simplement

 

Je ne me trouve pas assez bien

Ou bien pas assez jolie

Il est trop bien pour moi

Ou moi pas assez pour lui

Je perds tous mes moyens

Je me perds, je m’oublie

Et puis je m’en convaincs

C’est mieux qu’il en soit ainsi

Même si je me mens

Même si je me mens

Même si… je fais comme si

 

Au soir je me déteste

Parfois je me maudis

J’aimerai être contre toi cette nuit

 

Il est là juste devant moi

Il me sourit

La gorge serrée

J’ai le cœur bas

Sans vie

Bien incapable de lui dire

Bien incapable de lui dire

Pourtant je l’aime

Pourtant je l’aime

Pourtant je l’aime

Tellement

 

Lila MAGGIO – Tellement © Décembre 2009